Les raisons d’une rupture

raisons d'une rupture

En effet, il est étonnant que deux personnes qui se sont jurées fidélité et amour éternel devant Dieu et devant les hommes s’arrêtent un jour de s’aimer. Ces deux êtres étaient pourtant si amoureux l’un de l’autre, si attachés, on ne voyait jamais l’un sans l’autre, ils étaient si complices, si soudés. Mais quelles sont les principales raisons d’une rupture chez les couples ?

Deux êtres qui s’aiment se séparent

Les clichés de ce genre sont tellement fréquents de nos jours que cela ne relève presque plus de l’exception mais plutôt de la règle. Même avec un taux de compatibilité élevé entre les deux conjoints, le divorce, les ruptures sont si nombreux aujourd’hui et ce, dans n’importe quelle couche sociale. Et ce ne sont pas les plus jeunes qui divorcent le plus, partout, chez les quadragénaires comme les plus âgés, même parmi les retraités, le divorce continue son travail de sape. La gangrène menace la société toute entière.

Pourquoi le divorce ?

Du point de vue de l’homme, la fidélité dans le mariage doit surtout être du ressort de sa femme. Il estime que, comme ses pairs, il a le droit de regarder une autre femme, se lancer dans quelque flirt, avec ou sans conséquence. Mais sa femme lui doit une totale fidélité. Alors, au moindre écart de conduite ou ce qu’il croit être de la tromperie, la menace du divorce est rapidement brandie. Par ailleurs, une femme qui ne travaille pas, et ne fait donc pas rentrer d’argent dans le foyer mais qui se permet d’être dépensière est une femme qu’un homme ne peut supporter plus longtemps. Il essaie de se voiler la face au début mais il ne peut rester indéfiniment dans cette situation, et ne sachant comment la régler, la seule option à ses yeux est le divorce. Le divorce semble être la solution à ce genre de problèmes.

Un complexe d’infériorité ?

Le complexe d’infériorité peut aussi jouer un rôle dans le divorce. Un homme ne se sent pas à la hauteur, il a l’impression qu’il n’arrive pas à assurer comme il l’a promis à sa dulcinée. Il se sent donc insignifiant, il se retire dans sa coquille et la femme commence à se sentir abandonnée, seule. Par dépit, celle-ci va l’accuser d’incapacité et lui se refermera de plus en plus, telle une huître, il adopte un comportement auto-destructeur, nuisible pour lui, pour sa femme, pour sa famille et il souffre. Le cercle vicieux ne se rompt que lorsque le mariage est rompu, soit par la femme, soit par l’homme.

L’insatisfaction sexuelle

Lorsque la question du sexe est reléguée quelque part, on ne sait où mais que cela devient pure routine ou inexistante, le mariage est forcément en péril. Une vie sexuelle peu active est ce qu’un homme déteste le plus. Il peut croire que sa femme ne le trouve plus attirant ni séduisant, ce qui peut le morfondre dans son amour-propre, mais l’atteindre aussi dans sa virilité. En général, la pire peur d’un homme est de ne plus plaire, même si peu le reconnaissent ouvertement. L’insatisfaction dans ce domaine, si elle n’est pas réglée à temps, mène souvent au désastre du couple.



Laisser un commentaire